Cut Up

William Burroughs

Avec Estelle Lesage ou Etienne Parc
Assistant papier Estelle Lesage, Etienne Parc ou Mirabelle Rousseau
Dramaturgie (ou ce qu'il en reste) Muriel Malguy
Vidéo et lumières Laïs Foulc ou Esther Silber

Cut Up 01
Cut Up 02
Cut Up 03
Cut Up 04
Cut Up 05
Cut Up 06
CUT UP 07
CUT UP 08
CUT UP 09
CUT UP 10

Cut Up

William Burroughs

Cut Up 01
Cut Up 02
Cut Up 03
Cut Up 04
Cut Up 05
Cut Up 06
CUT UP 07
CUT UP 08
CUT UP 09
CUT UP 10

Avec Estelle Lesage ou Etienne Parc
Assistant papier Estelle Lesage, Etienne Parc ou Mirabelle Rousseau
Dramaturgie (ou ce qu'il en reste) Muriel Malguy
Vidéo et lumières Laïs Foulc ou Esther Silber

Le cut-up est un procédé similaire à ceux utilisés par les surréalistes et les dadaïstes et a pour objectif de mettre à distance le mot, d’en faire un objet. Avec le cut-up, les vieux textes engendrent de nouveaux textes, produits par de l’aléatoire. « Coupez dans les lignes mots pour entendre une nouvelle voix en dehors de la page. ». Il n'y a pas de sujet d'énonciation dans le cut-up. Il est comme un message codé dont la signification parviendrait à celui qui coupe, recolle. Le cut-up papier organise la création d'accidents de la langue. Avec son fonctionnement autonome, il déconnecte et reconnecte le sens dans les textes. Les mots s'enchâssent les uns dans les autres, les groupes de phrases sont déplacés… Les mots sont coupés et ré-assemblés et les images changent de significations. Par la répétition et la variation, l’'espace-temps, le cut-up produit un présent continu. Le lecteur (ou l’auditeur) devient un 'voyageur du temps'.

En savoir plus
« Les cut-ups sont pour tous. N’importe qui peut faire des cut-ups. C’est une méthode expérimentale dans le sens où elle est une praxis. N’attendez plus pour écrire. Nul besoin d’en parler ou d’en discuter. Les philosophes grecs postulaient logiquement qu’un objet deux fois plus lourd qu’un autre tombe deux fois plus vite. Il ne vint pas à l’esprit de faire tomber les deux objets de la table et de voir comment ils tombent. Découpez les mots et voyez comment ils tombent. Shakespeare Rimbaud vivent dans leurs mots. Coupez les lignes-mots et vous entendrez leurs voix. Les cut-ups apparaissent souvent comme des messages codés avec une signification spéciale pour celui qui coupe. Table d’écoute ? Peut-être… La méthode est simple. Voici l’une des manières de procéder. Prenez une page. Cette page par exemple. Maintenant tracez une ligne médiane verticale et horizontale et coupez la en long et en large. Vous avez maintenant quatre blocs de texte : 1, 2, 3 et 4… un deux trois quatre. Maintenant réorganisez les fragments en plaçant le fragment quatre avec le fragment un, et le fragment deux avec le fragment trois. Et vous obtenez une nouvelle page. Lisez la page réarrangée. Parfois cela veut dire la même chose. Parfois quelque chose de totalement différent - (faire un cut up de discours politiques est un exercice des plus intéressants)- et, dans tous les cas, vous découvrirez que cela signifie quelque chose, et quelque chose de tout à fait déterminé. Prenez n’importe quel poète ou prosateur que vous aimez. La prose et les poèmes que vous avez lus maintes et maintes fois. Les mots ont perdu toute signification et toute existence au cours d’années de répétitions. Maintenant prenez le poème et recopiez les passages choisis. Remplissez une page d’extraits. Maintenant découpez la page. Vous obtenez un nouveau poème. Autant de poèmes que vous voulez. Tristan Tzara a dit « La poésie est pour tous. » Les mots n’appartiennent à personne. Les mots ont une vitalité bien à eux et vous et n’importe qui d’autre pourra les faire se précipiter dans l’action. » **William S. Buroughs et B. Gysin, The third mind** (link: https://vimeo.com/345701169 text: VOIR LE TEASER DU SPECTACLE)

« Ecoutez les bandes du temps présent et vous commencerez à comprendre qui vous êtes et ce que vous faites ici mélangez hier avec aujourd’hui et entendez demain »

Représentations

►La Manufacture, Avignon (juillet 2012)
►Théâtre Antoine Vitez, Aix en Provence (janvier 2008)
►Bibliothèque médiathèque de Vitry (juillet 2006)
►CDN de Poitiers, théâtre en appartement (courant 2006)
►MAC VAL Musée d'Art Contemporain du Val de Marne (juillet 2006)
►Naxos Bobine, Paris (novembre 2005)
►Festival jeunes zé jolie, Mantes la jolie (décembre 2005)
►Parvis et Hall de la Grande BU, Paris-X (juin 2004)
►Collectif 12, Mantes la jolie (juin 2004)

Production

Production compagnie T.O.C., Co production Collectif 12, Mantes la jolie, aide au compagnonnage de la DMDTS