Je voudrais être légère

Elfriede Jelinek

Mise en scène Christelle Harbonn et Mirabelle Rousseau
Dramaturgie Muriel Malguy
Lumière Laïs Foulc
Régie générale Esther Silber
Avec Mirabelle Rousseau, Muriel Malguy, Estelle Lesage, Matthias Girbig

Je voudrais être légère

Elfriede Jelinek

Mise en scène Christelle Harbonn et Mirabelle Rousseau
Dramaturgie Muriel Malguy
Lumière Laïs Foulc
Régie générale Esther Silber
Avec Mirabelle Rousseau, Muriel Malguy, Estelle Lesage, Matthias Girbig

Ecrit en 1998, publié en France dans le recueil Désir et permis de conduire, ce texte de Jelinek est en apparence un coup de gueule contre les acteurs. L’auteure autrichienne y plaide pour un théâtre sans comédiens avec mauvaise foi et méchanceté. Le texte utilise aussi des stéréotypes qui provoquent la révolte spontanée du spectateur. Jelinek propose un anti-théâtre qui exclut tout simplement les acteurs : « Qu’ils débarrassent les planches ! ». Manifeste contre le théâtre traditionnel, l’incarnation et le mimétisme, "Je voudrais être légère" est construit comme un piège, glorifiant tour à tour le metteur en scène, l’auteur et le spectateur, jusqu’à l’impasse de sa position finale : « Il ne doit plus y avoir de théâtre ».

En savoir plus
« Je ne veux pas jouer, je ne veux pas non plus regarder les autres jouer. Je ne veux pas pousser les autres à jouer. Les gens ne peuvent pas dire quelque chose et faire comme s’ils vivaient. Je ne veux pas voir se refléter une fausse unité sur le visage des acteurs, celle de la vie. Je ne veux pas voir la méca-nique de ce muscle « bien huilé » (Roland Barthes) de langage et de mouvement, « l’expression » -comme on dit- d’un acteur professionnel. Voix et mouvement associé, je ne veux pas voir. Au théâtre aujourd’hui, quelque chose est dévoilé, comment, on ne le voit pas, car les ficelles sont tirées par derrière. On cache la machinerie, on entoure l’acteur d’accessoires, on l’éclaire et il déambule. Parle. Bêtement l’acteur imite un être humain ! – il a toute une gamme d’expressions et il extirpe de sa bouche une autre personne dont il étale le destin. Je ne veux pas insuffler la vie à des étrangers devant les spectateurs. Je ne sais pas mais je ne veux pas de ce parfum sacré du divin, de cet éveil à la vie. Je ne veux pas de théâtre. » **Elfriede Jelinek, Je voudrais être légère** (link: https://vimeo.com/57591206 text: VOIR LE TEASER DU SPECTACLE)

Documentation
Texte du spectacle
Représentations

►Collectif 12 de Mantes la jolie (octobre 2013)
►La Manufacture-Avignon Off (juillet 2012)
►Théâtre Koltès de l'université Paris X Nanterre (mars 2010)
►Théâtre Antoine Vitez, Université d'Aix-en-Provence (janvier 2007)
►Naxos Bobine, Paris (décembre 2006)

Production

Le T.O.C., Collectif 12 de Mantes la jolie, la DMDTS via l’aide au compagnonnage.